jeudi 22 mai 2008

Agathe, pierre précieuse

Un inédit pour beaucoup d'entre vous...


Voici ce que Marie écrivait sur la calanque le 16 octobre 2003 à 15 h 24


J'aimerais tant que les belles plumes de ce site viennent me tenir compagnie, j'ai l'impression d'abuser, mais tant pis, j'y vais encore une fois :


Agathe, pierre précieuse


Agathe ma douce cornaline
Les flonflons du bal se sont tirés
Et tu es là, pauvre gamine,
sur le tatami des mal-aimées

Tes dix-sept ans ne t'apportent rien
Malgré tes yeux bleus en amande
La classe à laquelle tu appartiens
N'est pas celle des belles ni des grandes
Ta compétition tu ne la mènes
Que dans la catégorie des poids-lourds
Là tu passes pour une vraie reine
L'on t'y promet de bien beaux jours
Essaye quand même de comprendre
Agathe, ma douce cornaline
Que ton coeur n'a que peu a attendre
Si tu n'es pas une figurine


(y a très très longtemps que j'ai écrit cela, faites le calcul 61 - 17 !!!)



Vous ne trouvez pas que sa plume était déjà bien aiguisée? On retrouve ce ton que l'on aime tant...

1 commentaire:

julie70 a dit…

une blog de commémoration: bonne idée!